Eventuelle attaque contre Pinga en territoire de Walikale

Bureau d’Etudes, d’observation et de coordination pour le Développement du territoire de Walikale,

17/10/2013

A titre préventif, le Bureau d’Etudes, d’observation et de coordination pour le Développement du territoire de Walikale « BEDEWA » en sigle, attire l’attention du Gouvernement congolais et de ses partenaires internationaux sur une éventuelle attaque de trois groupes armés, locaux et étrangers, contre la localité de Pinga, fief du groupe armé appelé : « Nduma Defense of Congo » en territoire de Walikale.

Certes, si l’attaque a lieu, le sang des innocents va abondamment couler, car il s’agirait des affrontements qui mettent aux prises des hors – la loi. Dans des conflits de ce genre, on ne peut jamais s’attendre au respect d’une quelconque norme ou un principe. Ce serait une guerre sauvage. Les populations civiles vont se déplacer et des maisons incendiées. La situation humanitaire qui est déjà préoccupante à Pinga, va se détériorer davantage dans tous les villages environnants.

Pour ce faire, les autorités congolaises sont invitées à prendre des dispositions utiles, et la MONUSCO à renforcer les mesures de protection des populations civiles. « Mieux vaut prévenir que guérir ».

Nous recommandons au Gouvernement provincial du Nord-Kivu de tenir son prochain Conseil des ministres à Pinga pour se rapprocher de la population de Pinga et soulager sa misère. Ce serait un bon début de solution dans cette crise. Hunde et Nyanga sont deux peuples qui s’aiment tant. Ils ont une histoire commune et, les mariages sont courants entre les jeunes filles et garçons de ces deux communautés. Empêchons donc et évitons l’instrumentalisation de ces deux peuples, mais contribuons à renforcer leurs relations amicales, fraternelles et amoureuses.

Que Dieu protège le peuple meurtri de Pinga.

Advertisements